W
W
Whitepaper
Rechercher…
Cible et marché
Nous ciblons dans un premier temps les joueurs de jeux vidéos 3D de combat qui apprécient les univers futuristes et comprennent les enjeux des NFT et de la cryptomonnaie.
Nous aspirons à plus long terme à cibler tous les amateurs de jeux, initiés à la cryptomonnaie ou non, en en vulgarisant l’usage et le rendant le plus transparent possible.
Notre avatar est :
  • Entre 18 et 52 ans.
  • 75% des hommes et 25% des femmes.
  • Premièrement Francophone puis Anglophone, Sinophone, Coréanophone et Japonophone.
  • Joueurs occasionnels ou assidus.
  • Dispose d’un pouvoir d’achat permettant d’acquérir les NFT, obligatoires pour jouer.

État actuel du projet et roadmap

Le monde du play to earn online existe depuis les balbutiements d’internet, avec par exemple les casinos en ligne, le poker, mais aussi les mini-jeux très accessibles comme Prizee (2000), permettant à n’importe qui de jouer avec des concepts simples, voir enfantins et gagner des points échangeables contre des cadeaux physiques.
Le concept du play to earn s’est ensuite accéléré avec le développement des MMORPG (Massive Multiplayers Online Rôle Playing Game). Votre personnage virtuel explore un univers et dispose d’un inventaire. Chaque objet qui l’équipe permet d’améliorer ses capacités et de progresser dans le jeu. Ainsi, un personnage faible, mais mieux équipé, lèvera rapidement des blocages et frustrations du jeu, contrairement à un autre qui ne possède pas d’aussi bons objets et sera confronté à des actions répétées et chronophages pour évoluer et mieux s’équiper.
Les marketplaces au sein de ces jeux, comme l’hôtel des enchères dans World Of Warcraft, permettent d’échanger ou vendre des objets contre la monnaie du jeu. Les objets rares se vendent à haut prix et permettent aux joueurs d’évoluer plus rapidement, et surtout, de gagner énormément de temps.
L’arrivée des marketplace ‘in game’ amena certains joueurs à développer des marketplaces externes permettant d’acheter ces objets contre des dollars ou des euros. Le paiement se fait alors hors du jeu et le bien est transféré dans ce dernier de manière manuelle et bien souvent illégale. Ainsi, les objets les plus chers permettent aux joueurs, majoritairement adolescents ou jeunes adultes, d’obtenir un complément de salaire en jouant.
S’ensuit alors de nombreuses dérives, forçant les éditeurs de jeu à prendre en compte l’apparition de ce nouveau modèle économique : permettre aux joueurs d’acheter des objets avec de l’argent réel sans perturber l’équilibre du jeu, et ce, dans une parfaite légalité.
L’adoption grandissante de la cryptomonnaie ainsi que l’arrivée des NFT donnent aujourd’hui naissance à des concepts incroyables. Il n’y a plus besoin d’être un “pro gamer” qui vise l’excellence, la vitesse et la rapidité pour devenir le meilleur et obtenir les plus importantes récompenses dans un jeu en play to earn. Un joueur malin pourra clairement atteindre ses objectifs dans d’autres types de jeux, là où les performances ne sont pas synonymes de résultat, à condition d’avoir un jeu avec une économie solide et structurée. Le joueur gagne des NFT qui ont une valeur ainsi que de la cryptomonnaie en explorant, vendant, négociant ou en étant un fin stratège. C’est le cas par exemple de :
  • Decentraland.
  • Axie Infinity.
  • Illuvium.
  • Splinterlands.
  • The Sandbox.
  • Neon District.
  • MyNeighborAlice.
L’évolution du marketcap et le volume de croissance considérable de ces jeux est consultable à tout moment en temps réel en cliquant ici.
Nous pouvons constater alors :
  • Des croissances fulgurantes en moins d’un an. Par exemple Axie Infinity qui a atteint un market cap de 3.9 milliards de dollars.
  • Des projets actifs, The Sandbox enregistre un volume de 197 millions de dollars au 14 septembre 2021.
  • Une quantité croissante de projets qui ne sont qu’à un stade de développement et pourtant génèrent des millions en termes de volume. C’est le cas de Star Atlas (215m$ de market cap) ou d’Illuvium (297m$ de market cap).
Élément encore plus intéressant : il arrive que le Bitcoin soit malmené alors que ces économies nouvelles résistent et continuent de croître, signe d’un engouement considérable pour ces projets et d’une économie de plus en plus décorrélée des fluctuations du marché.

Marché de l'E-sport

L’explosion du marché des jeux sur mobile est un fait marquant de ces dernières années dans l’univers du jeu vidéo. Une partie de ce phénomène auquel nous voulons prendre part s’explique par l’adoption massive des smartphones et le recul conséquent des joueurs sur ordinateurs qui nécessitent un investissement conséquent pour jouer aux jeux les plus récents.
Nous constatons clairement l’explosion du marché des jeux sur Smartphone dans les multiples études sur internet.
Dans une famille, l’achat d’un smartphone se fait en priorité face à un ordinateur. Bien souvent, l’ordinateur disponible chez les particuliers sera dédié aux tâches de bureautique et non pour le gaming. La réalisation du jeu sur mobile permettra une meilleure pénétration de marché en diminuant la friction à l’installation.
Le marché des jeux en ligne se développe à un rythme soutenu en raison de facteurs tels que :
  • L’adoption croissante de technologies de jeu avancées.
  • L’évolution des préférences des consommateurs en matière de divertissement.
  • L’augmentation des niveaux de revenus et la demande croissante de jeux mobiles.
  • La pénétration du marché du jeu croissant des smartphones et des applications.
  • L’amélioration de la connectivité Internet ayant entraîné une augmentation du nombre de joueurs.
Alors que les jeux vidéo compétitifs continuent de s’intégrer dans la culture populaire, les investisseurs, les marques et les médias mondiaux y prêtent tous attention. Les consommateurs le sont également. En fait, il y aura 26,6 millions de téléspectateurs mensuels d’esports en 2021, soit une hausse de 11,4 % par rapport à 2020, selon le rapport de Insider Intelligence.
L’industrie a connu une énorme hausse des investisseurs, et plus récemment des sociétés de capital-investissement. Le nombre d’investissements dans les esports a doublé en 2018, passant de 34 en 2017 à 68 en 2018, selon Deloitte. Cela se reflète également dans le total des dollars investis : Les investissements sont passés à 4,5 milliards de dollars en 2018, contre seulement 490 millions de dollars l’année précédente, soit un taux de croissance annuel stupéfiant de 837 %, selon Deloitte. Ces investissements sont distribués aux acteurs de l’écosystème – des organisations d’esports aux opérateurs de tournois, en passant par les diffuseurs numériques – lui permettant de fonctionner et de se développer.
La croissance marquante du mobile dans le monde du jeu vidéo s’étend aujourd’hui également à cette discipline de l’e-sport. La puissance de calcul des smartphones allant croissante, de grandes licences opèrent leur transition sur mobile. C’est notamment le cas de l’incontournable League of Legend avec Wild Rift.
Ce dernier n’est pas un cas isolé, il existe par exemple PUBG Mobile, Fortnite Battle Royale ou encore Call of Duty Mobile. Des compétitions ont commencé à voir le jour afin de célébrer l’essor de cette nouvelle discipline, donnant de nouvelles idées aux studios de développement ! Le Red Bull MEO (l’acronyme de Mobile Esports Open) est aujourd’hui considéré comme le plus grand tournoi d’esport sur mobile. L’Asie et l’Amérique du sud sont en totale effervescence sur la pratique des jeux compétitifs sur mobile. La Chine par exemple compterait deux fois plus de joueurs sur mobile que sur PC. Les raisons sont un faible coût d’entrée et des téléphones toujours plus puissants.
Selon esports.net, 4 sur 5 compétitions en e-sport les plus vues au monde concernent des jeux mobiles. Pour les jeux asiatiques de 2022, les 8 jeux sélectionnés et médaillables comportent notamment des titres sur mobile.

Intérêt pour le monde du mecha

Naît de l’univers de la science-fiction, les mecha sont rapidement adoptés dans les mangas et les animés. Il est rare de ne pas observer au moins un mecha ou des créatures géantes et puissantes, pilotées par des humains, au sein des plus gros succès de l’animation japonaise. À tel point que l’on peut aujourd’hui visiter de véritables statues animées de robots, notamment à Tokyo, voir même de pouvoir en piloter comme c’est le cas avec le fameux Kuratas créé en 2015.
La fascination pour la création de robots ne fait qu’augmenter, qu’ils soient pilotés ou totalement autonomes. On peut citer par exemple les succès colossaux des films comme :
  • Le box office de Pacific Rim avec 411 millions de dollars.
  • Celui de I-robot à 347,2 millions de dollars.
  • 404 millions de dollars pour Alita.
  • Ou l’écrasant 1.124 milliards d’USD pour Transformers 3.
Ces derniers montrent que, bien que le concept soit japonais à l’origine, le monde occidental produit de plus en plus de films sur la thématique des robots. Quant aux dessins animés, leur succès n’est plus à démontrer, pour preuve le culte dédié à des séries comme Neon Genesis Evangelion, code Geass, Goldorak ou Mobile Suit Gundam. À tel point qu’un robot Gundam de 18 mètre de haut a été réellement conçu par une société Japonaise et disponible aux yeux du grand public.
Au-delà de cela, sur les réseaux sociaux, on peut observer des vidéos fascinantes telles que :
Le jeu vidéo, lui, n’est pas sans succès :
  • La fameuse série Mechawarrior de 1989 continue de développer des jeux de combats de mécha. Sa dernière version date de 2019.
  • Hardcore Mecha obtient des notes tout à fait honorables (8.8/10) rivalisant avec les meilleures notes des jeux vidéos.
  • De nouveaux jeux à potentiel sont développés et très attendus par la critique comme MASS Builder.
Surfant sur ces vagues bénéfiques du E-sport, du play to earn, de la cryptomonnaie/NFT et de l’intérêt des mecha, nous désirons pousser encore plus loin l’expérience offerte à nos joueurs.
Nous ne voulons pas créer un énième jeu de combat de mecha. Nous allons changer des vies et créer un monde virtuel, où chacune de vos actions aura de la valeur et un impact sur l’économie du jeu.

Inspiration

L’univers et le concept de Mechachain trouve ses racines dans des inspirations variées, mais capture avant toute chose les grands enjeux de demain : la nouvelle course à l’espace et sa colonisation future, la montée en puissance de l’intelligence artificielle et la question du transhumanisme.
En plus de cet intérêt profond pour les grandes questions de notre siècle, nous assumons également des influences plus ou moins directes à nos œuvres de fiction favorites telles que :
  • Ready Player One
  • Code Geass
  • Evangelion
  • Aldnoah Zero
  • Mobile Suit Gundam
  • Knights of Sidonia
  • Ghost in the Shell
  • Pacific Rim
  • Alien
  • Warhammer 40K
Les membres fondateurs sont par ailleurs tous des joueurs réguliers ou occasionnels et apprécient des jeux aussi variés que :
  • Overwatch
  • Super Mecha Champions
  • League of Legends
  • Minecraft
  • Hadès
  • MechWarrior
  • Fortnite
  • Titanfall
  • Dofus
  • Guildwars
Certains de ces jeux sont une inspiration pour le gameplay de Mechachain, mais aussi des exemples à suivre pour notre équipe en termes d’adoption et de pouvoir de séduction.
Dernière mise à jour 5mo ago